Hélène et Thomas Chassaing fr / en Menu

Texte d'introduction :

«Le jardin de l’Europe ou le troisième monde» est composé de différentes histoires réalisées en Espagne entre octobre 2006 et fin 2007 sur le thème de l’immigration et l’agriculture intensive. Du point de vue espagnol il s’agit du «jardin de l’Europe»(huerta de Europa), et pour les travailleurs immigrés c’est le «troisième monde» (un équivalent de tiers-monde). Ce sujet a été retenu pour l’édition 2009 de Visa pour l’Image à Perpignan (projection au «Campo Santo»).

Durant plusieurs mois et dans toute l’Espagne, j’ai enquêté sur ce qu’on appelle parfois une «californisation» de l’agriculture européenne. Elle nécessite, entre autres, un surplus de main d’oeuvre, qui doit être disponible, flexible et peu coûteuse (condition pour obtenir des fruits et légumes à bas prix dans les supermarchés européens). Que ce soit des travailleurs venus avec des CEN-Contrato en origen (la parade pour lutter contre l’immigration clandestine) et qui représentent le besoin de main d’oeuvre prévisible, ou bien des immigrés clandestins qui correspondent à une armée de réserve, il y a une véritable complémentarité entre l’immigration clandestine et l’immigration officielle.

Dans cette proposition, j’ai voulu documenter les conditions de vie souvent très inquiétantes entraînant des souffrances physiques et psychologiques, le travail proprement dit dans les exploitations agricoles, puis des moments plus privés, des fragments de vies vers lesquelles nous conduisent notre modèle économique actuel.


LISEZ L'HISTOIRE   REPORTAGE